dimanche 9 juillet 2017

Les clefs du Moyen-Age # 300


Si tu me suis, tu sais que j'adore lire des livres historiques : la période du Moyen-Age est ma préférée.

Beaucoup de lecteurs potentiels sont rebutés par le langage employé : il n'y a pas toujours de glossaire!
Lecteur, chaque dimanche, je te donnerai une clef qui te permettra de t'évader dans le monde médiéval...

Editeurs, si vous passez par là...
Je continue à répertorier les noms, verbes, adjectifs et expressions du Moyen-Age dans mes cahiers : "Les clefs du Moyen-Age"





Le mot du dimanche 09/07/2017 est  : "une estrapade"



Je te laisse le temps et l'opportunité de t'exprimer dans les commentaires sans regarder dans le dictionnaire...
rendez-vous ici ce soir pour la définition!

Wikipédia :
L'estrapade est une méthode de torture où le bourreau attache les bras de la victime à des cordes, le plus souvent derrière le dos, puis la hisse jusqu'à la suspendre et la laisse tomber brusquement. Cela provoque une dislocation des épaules accompagnée d'une intense douleur. Des poids sont parfois fixés aux pieds de la victime pour intensifier la traction. Cette méthode de torture fut largement utilisée par l'Inquisition. Plusieurs variantes existent (bras dans le dos, corde attachée à un seul poignet, etc.). Une variante utilisée par les marins est le « supplice de la cale » où le condamné est précipité dans l'eau depuis une vergue du navire. À Paris, ce supplice était infligé aux protestants place de l'Estrapade!

Bravo à Freesia, Lavandine et Claude ☺☺☺

16 commentaires:

  1. Réponses
    1. Hier, on a fait un barbecue et ce soir, il pleut
      chute des températures prévue demain!...
      Bonne soirée et gros bisous

      Supprimer
  2. Bonjour, c'est une méthode de torture mais je ne sais plus en quoi elle consiste...
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Freesia, c'est bien une torture! ☺☺
      Bonne soirée et gros bisous

      Supprimer
  3. Si je conginue l'idée de freesia je dirais qu'on arrache quelque chose : bras? Jambes ? Oreilles ?
    Brrrr chez toi.
    Gros bisous et belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lavandine Freesia eh bien si c'est ça autant ne pas s'en souvenir!
      bon dimanche

      quand même !! ;o)

      Supprimer
    2. @Lavandine : c'est quasiment ça, on disloque!!
      les températures vont s'effondrer : il pleut fort...
      Bonne soirée ☺☺

      Supprimer
    3. @Barbara : t'as vu? c'est la trois centième édition du mot du dimanche aujourd'hui!!!!!! ♥

      Supprimer
    4. aghhh dégoutant pas merci du desciptif

      non j'avais pas vu (passée sans rester)
      bravo

      Supprimer
  4. Peut être une délicatesse mise au point par l'inquisition, mais ça ne me semble pas être un acte très beau, je pense aussi qu'il s'agit d'une forme de torture dont je préfère ignorait la teneur
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement une torture Claude!
      Bravo et bonne semaine ☺☺

      Supprimer
    2. Et c'est bien pour cette raison que je me passe de tous les détails, si les humains mettaient autant d'énergie à trouver des raisons de s'aimer ce serait un monde idéal. L'inquisition est une période qui a permis à bien des débiles de pouvoir s'épanouir, au même titre que le nazisme
      Amicalement
      Claude

      Supprimer
  5. Nous avons visité le musée de la torture en Allemagne. C'est particulier!
    Gros bisous et belle journée. 

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. gloups!
      Je veux bien te croire...
      Mieux vaut ne pas aller ensuite au restaurant : c'est un truc à te couper l'appétit...
      gros bisous

      Supprimer